Bandeau
Vol Libre et Paramoteur des IEG
Slogan du site

Vol Libre et Paramoteur , pilotes des IEG, Les Clubs et sections de Vol Libre, parapente, Delta et paramoteur des Industries Electriques et Gazières de France telles que ERDF, EDF groupe, GRDF ( GDF - SUEZ groupe), RTE vous accueillent et vous fédèrent déjà depuis plusieurs années.

En étant Affiliés à la FFVL et la FFPLUM. ils sont à même de favoriser les développement et de faire la promotion du vol libre, du parapente, du delta et du paramoteur dans un cadre fédéral, et respectueux de la charte d’éthique et de déontologie du sport français.

Votre progression pourra être développée en leur sein, avec l’aide des accompagnateurs, moniteurs qualifiés par les fédérations. Des moyens adaptés, en interne, et lors de regroupements, par l’échange, le partage et la découverte des différentes pratiques et conditions de vol sont mis en œuvre à cet effet, conformément aux statuts fédéraux et aux prescriptions Jeunesse et Sports.

Plusieurs régions sont représentées : Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse Normandie, Bourgogne, Centre, Champagne - Ardenne, Franche-Comté, Languedoc - Roussillon, Lorraine, Midi - Pyrénées, Poitou - Charentes, Provence - Alpes - Côte d’Azur, Rhône - Alpes .Des contacts pourront vous informer et vous guider dans vos démarches et vous accompagner dans votre cursus de progression et vous conseiller.

Rois du monde

Quel engin fabuleux que le parapente… Il permet des heures de vol, des kilomètres, des gains d’altitude, de fabuleuses compétitions en France et dans le monde entier. Ces compétitions ont permis de nous faire évoluer dans les performances, la technique et surtout dans la sécurité.

Article mis en ligne le 10 mars 2003
dernière modification le 10 avril 2008
logo imprimer

Les rois du monde.

Quel engin fabuleux que le parapente… Il permet des heures de vol, des kilomètres, des gains d’altitude, de fabuleuses compétitions en France et dans le monde entier. Ces compétitions ont permis de nous faire évoluer dans les performances, la technique et surtout dans la sécurité.

Nos aéronefs ont perdu depuis longtemps le titre de « chiffon mou » dans le milieu du vol libre. Le vol « rando » ou « montagne » reste marginal en nombre d’heures de vol, mais laisse toujours les plus beaux souvenirs et les plus belles photos.

Dans le parapente il y a aussi les rois du monde, ceux qui décollent un matin ou un soir avec simplement l’objectif d’aller en bas. Souvent ils font moins de bruit que les compétiteurs en herbe du site, pour qui le vol est lié à toutes formes de challenges, à la course au matériel, à la course au quart d’heure en l’air, au kilomètre voire à l’hectomètre, ils sont souvent déçus car un autre a fait plus ou a davantage séduit.

Il y a toujours sur les sites quelqu’un qui dit avoir fait mieux ou possède le matériel révolutionnaire. On peut toujours vous faire regretter d’avoir été indisponible le bon jour, la bonne demi-journée ou même d’être en retard d’un quart d’heure pour la pompe de service.

Mais notre roi du monde, qui déplie sa voile avec méthode « comme il l’a pliée », va faire le décollage que lui seul va apprécier car pour lui tout va être plaisir : regarder les paysages, être auprès des autres, discuter aussi d’autre chose que de parapente. Son objectif plaisir va être obtenu dès que ses pieds auront quitté le sol et sera encore multiplié après son atterrissage.

Il faut savoir qu’une partie des gens qui volent n’ont rien à prouver à eux-mêmes ainsi qu’a leur entourage, ils veulent voler pour la détente et, afin de trouver une harmonie entre eux et la troisième dimension. Faire leur plouf reste leur immense plaisir et les satisfait pleinement.

Arrêtons de faire croire que le plaisir n’est que dans la performance car beaucoup de pilotes complexent et arrêtent de voler sous la pression inconsciente d’autres pilotes qui ne font que vanter leur performance ou matériel, le plaisir est à la portée de tout le monde.

Tous les « volants », je pense également aux « volantes », auxquelles on n’accorde pas toujours assez de place et de considération, doivent avoir leur place dans les airs. Elles doivent posséder beaucoup de force pour vaincre l’appréhension de voler, pour s’imposer auprès d’un groupe de garçons et, parfois aussi laisser l’enfant au décollage.

Sachons donc apprécier la manière de voler de chacun afin que nous trouvions tous dans le parapente la réponse à nos propres attentes. Alors, bons vols à tous, sans jamais oublier la sécurité.

Les rois du monde" de Frédéric Toutan paru page 23 dans Montagnes infos n°26 de mars 2003. Frédéric Toutan est délégué technique de la région Centre-Est-Jura du Club Alpin Français.


puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce Espace rédacteurs puce squelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2001-2017 © Vol Libre et Paramoteur des IEG - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.34
Hébergeur : NUXIT