Bandeau
Vol Libre et Paramoteur des IEG
Slogan du site

Vol Libre et Paramoteur , pilotes des IEG, Les Clubs et sections de Vol Libre, parapente, Delta et paramoteur des Industries Electriques et Gazières de France telles que ERDF, EDF groupe, GRDF ( GDF - SUEZ groupe), RTE vous accueillent et vous fédèrent déjà depuis plusieurs années.

En étant Affiliés à la FFVL et la FFPLUM. ils sont à même de favoriser les développement et de faire la promotion du vol libre, du parapente, du delta et du paramoteur dans un cadre fédéral, et respectueux de la charte d’éthique et de déontologie du sport français.

Votre progression pourra être développée en leur sein, avec l’aide des accompagnateurs, moniteurs qualifiés par les fédérations. Des moyens adaptés, en interne, et lors de regroupements, par l’échange, le partage et la découverte des différentes pratiques et conditions de vol sont mis en œuvre à cet effet, conformément aux statuts fédéraux et aux prescriptions Jeunesse et Sports.

Plusieurs régions sont représentées : Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse Normandie, Bourgogne, Centre, Champagne - Ardenne, Franche-Comté, Languedoc - Roussillon, Lorraine, Midi - Pyrénées, Poitou - Charentes, Provence - Alpes - Côte d’Azur, Rhône - Alpes .Des contacts pourront vous informer et vous guider dans vos démarches et vous accompagner dans votre cursus de progression et vous conseiller.

Questions fréquemment posées

Questions fréquemment posées

Article mis en ligne le 12 février 2002
dernière modification le 23 septembre 2009

par P.Lepine
logo imprimer

accueil Faq


 J’ai des difficultés d’identification

Lorsque vous vous identifiez, il vous faut accéder au site par l’adresse : http://aneg.free.fr

Notre hébergement gratuit ne permet pas une redirection des pages.
Nous avons donc ces petites contraintes.

Un note a été insérée à la page d’identification, à cet effet.


 J’ai des difficultés avec Internet explorer 6

également

 Difficultés avec les menus

Cette version d’Internet Explorer est hélas le navigateur le plus incompatible
du marché.

  • Problèmes de sécurité ;
  • Problème de lenteur ;
  • Problème de mémoire ;
  • Non respect des standards de langage développement web et affichage.

Cela peut se traduire notamment par des difficultés de navigation dans les menus.

De plus en plus de sites détectent cette version et vous avertissent qu’ils n’assurent pas la compatibilité. Nous essayons, dans la mesure du possible de maintenir la compatibilité, ce qui n’est pas toujours possible, bien à regret.

Pour résoudre le problème, préférez utiliser le navigateur FireFox.


« Je souhaite inscrire un collègue, adhérent de ma SSA, à la liste de diffusion afin qu’il reçoive la lettre électronique de l’ANEG. »

 Pour s’abonner à la liste de diffusion

, il faut que le collègue envoie un e-mail (message électronique) à l’adresse aneg-subscribe@aneg.org sans mettre d’objet et sans mettre de texte dans le message. Le collègue recevra en retour un message de confirmation d’inscription et les lettres électroniques.


 « Je souhaite conserver les images du site Web sur mon disque dur, comment faire »

Pour conserver, sur votre PC

, une image du site Web, faites un clic droit sur votre souris et choisissez : Enregistrer l’image sous. Dans la fenêtre qui s’affiche, désignez l’endroit, sur votre PC, où vous souhaitez l’enregistrer. Vous pouvez conserver son nom ou le renommer.


« Je vois souvent des messages d’erreur du type »404 not found« quand les pages d’un site ne sont pas accessibles. Ça veut dire quoi au juste ? »

Ces pages comprenant des codes bizarres sont en fait des messages d’erreur.
Les codes commençant par 4 sont émis dans le cas où celui qui appelle (l’internaute) semble s’être trompé, et les codes commençant par 5sont généralement émis dans le cas où celui qui reçoit (le serveur) a rencontré une erreur. Les codes commençant par 3 sont des codes dits de redirection.

Voici quelques exemples des erreurs les plus célèbres du Web :

  •  

 404 Not Found :

le serveur n’a pas trouvé l’adresse (faute de frappe, serveur indisponible...)

  •  

 Bad Request 400 :

la demande est mal formulée ou est impossible à satisfaire.

  •  

 Unauthorized 401 :

vous devez reformuler votre demande avec les bonnes données d’autorisation codes, mot de passe...).

  •  

 Forbidden 403 :

la demande est tout simplement interdite, aucune autorisation n’aidera.

  •  

 Internal Error 500 :

Le serveur a rencontré une condition inattendue (erreur de connexion par exemple) qui l’a empéché de donner suite à la demande.

  •  

 Moved 301 :

le site ou les données demandées ont été transférées à une nouvelle adresse.

  •  

 Found 302 :

les données demandées sont à une nouvelle adresse, mais ont peut-être été déplacées depuis.


 Les caractères accentués

refusent de s’afficher correctement sur le web comme dans les e-mails, à la place j’ai des sortes de hiéroglyphes. Que faire ?"

Pour pouvoir s’afficher dans n’importe quelle langue, quel que soit le type d’écriture, les textes qui circulent sur Internet sont codés suivant différents jeux de caractères, de notre alphabet latin à l’hébreu, et du cyrillique au chinois.

Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous renvoyons aux excellents articles, « HTML en toutes langues » et le « codage des caractères » sur le site du projet Babel, ou encore à la synthèse technique « Jeux de caractères des documents HTML » sur le site de l’EISTI, une école d’ingénieur.

Par défaut, Internet Explorer et Outlook Express sont configurés de telle sorte qu’ils affichent les pages web et les e-mails dans notre alphabet, c’est à dire en utilisant le jeu de caractère « Alphabet Occidental (ISO) » et basculent automatiquement vers le système de codage adéquat lorsque c’est nécessaire, par exemple si vous visitez un site asiatique, arabe ou russe.

Cependant, ces paramètres sont facilement modifiables, de sorte qu’il est fréquent qu’à la suite d’une petite maladresse, on puisse altérer ces réglages, les documents consultés sur le web et les e-mails reçus ou envoyés prenant alors un aspect assez étrange, les caractères accentués devenant absolument incompréhensibles.

Voici en trois temps la façon de procéder pour résoudre ce problème :

Au niveau de Windows

Première étape, profitez de l’occasion pour vérifier que le Français est bien sélectionné dans les options de régionalisation de Windows. Pour ce faire :
ouvrez le Panneau de Configuration « Options régionales »
Sous l’onglet « Général », contentez vous de sélectionnez le Français à l’aide du menu déroulant. Cette opération redéfinit d’un seul coup la façon dont sont présentés les nombres, l’heure et la date, ou encore la monnaie par défaut.
Basculez sous l’onglet « paramètres régionaux d’entrée », une appellation pompeuse qui désigne tout simplement la langue par défaut de votre clavier.
Là encore, sélectionnez le Français dans le menu déroulant. Si ce choix ne figure pas parmi les différentes propositions, vous pouvez le apparaître en passant par le bouton « Ajouter ».
Refermez cet écran de dialogue d’une pression sur le bouton « OK ».
_

Au niveau d’Internet Explorer

Ouvrez votre navigateur web.
Dans le menu « Affichage », survolez la commande « Codage » pour accéder aux différentes possibilités.
Cochez l’option « Sélection Automatique », simplement en relâchant la souris au dessus de cette commande. Cela devrait suffire à ramener les choses à la normale.
Si tel n’était pas le cas, sélectionnez dans ce même sous-menu l’option « ISO (UTF8), toutefois, cet intitulé peut varier », c’est du pareil au-même.
En théorie, les textes accentués devraient désormais s’afficher normalement.


_

Au niveau d’Outlook Express

Dans le menu « Outils », sélectionnez la commande « Options ».
Cliquez sur l’onglet « Lecture » de la fenêtre des options.


Au bas de cette fenêtre, cliquez sur le bouton « Polices »
Sous la mention « Paramètres des polices », sélectionnez « Europe occidentale » dans la liste alphabétique.
Au bas de la fenêtre, face à la mention « codage », sélectionnez « Europe occidentale (ISO) » dans le menu déroulant.
Juste en dessous, pressez le bouton « Par défaut » avant de quitter d’une pression sur le bouton « OK ».

 Question et Réponse Web

de maquestion@linternaute.com (10/02/2002).



puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce Espace rédacteurs puce squelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2001-2017 © Vol Libre et Paramoteur des IEG - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.34
Hébergeur : NUXIT